Actualité >publications > les éditions de l'UVSQ
PUBLICATIONS
Focus 2006
Focus 2005
Focus 2004
Focus 2003
Focus 2002
Les Editions de l'UVSQ

Les éditions de l'UVSQ

 
>>> Présentation des Editions de l'UVSQ
 
CENTRE D'HISTOIRE CULTURELLE DES SOCIETES CONTEMPORAINES

Lectures d'une oeuvre: J. M. G. Le Clézio
Ouvrage collectif coordonné par Sophie Jollin-Bertocchi. Avec Bruno Thibault, Claude Cavallero, Bénédicte Mauguière, Isa Van Acker, Jean-Xavier Ridon, Madeleine Borgomano, Margareta Kastberg Sjöblom, Miriam Stendal Boulos, Thierry Léger, Véronique Pagès-Jodlowski.
Editions de l'UVSQ, diffusion par les Editions du Temps, novembre 2004, 192 pages, 16.00 €. ISBN 2842743017,

Prix Renaudot en 1963 pour Le Procès-verbal et Prix Paul Morand de l'Académie française en 1980 pour Désert, J.-M.G. Le Clézio est certainement l'un des plus grands écrivains vivants de langue française. Dès le départ, cet écrivain que l'on situe volontiers dans la mouvance du Nouveau Roman incarne l'esprit contestataire de Mai 68. Mais, à partir des années 80, le style de Le Clézio se renouvelle entièrement. Ses textes s'inscrivent dans la mouvance du roman post-moderne et du roman post-colonial.

À ce titre, il devient le plus grand écrivain-voyageur de sa génération et l'un des plus ardents défenseurs du multiculturalisme en France. L'œuvre de J.-M.G. Le Clézio compte à ce jour plus d'une vingtaine d'ouvrages dans la catégorie « prose de fiction ». Ces romans, ces récits et ces recueils de nouvelles transforment souvent de fond en comble la forme et la thématique du genre auquel ils appartiennent. À quoi s'ajoutent des essais, des récits de voyages, des traductions, des écrits biographiques ou autobiographiques qui reflètent les différents centres d'intérêt de l'écrivain : l'anthropologie, la philosophie, les voyages, l'histoire et l'esthétique.

Ce collectif international réunit plusieurs des meilleurs spécialistes d'Europe de l'Ouest et d'Amérique du Nord autour du thème de l'intertextualité et de l'interculturalité dans l'œuvre de J.-M.G. Le Clézio. Leurs articles interrogent l'évolution de l'auteur au fil des années, en soulignant à chaque fois les ambitions et les apories de son écriture. Outre les spécialistes de critique littéraire, cet ouvrage s'adresse à tous les amateurs de littérature contemporaine.
 
LABORATOIRE SUDS D'AMERIQUES

Les nouvelles de Flannery O'Connor
Jacques Pothier, Editions de l'Université de Versailles St Quentin-en-Yvelines, Diffusion ed. du Temps, octobre 2004, 160 pages, 14,50 euros, ISBN 2842743024

L'essentiel de l'œuvre de l'américaine Flannery O'Connor est constitué de deux recueils de nouvelles, publiées dans les douze dernières années d'une courte vie (1925-1964). Le présent ouvrage propose de dégager les lignes de force qui régissent les tensions, la cohérence et la progression du parcours artistique constitué par cette vingtaine de nouvelles. Le sens du mystère chrétien est l'horizon avoué de l'artiste. L'arrière-plan régional, les personnages et les lieux de ces nouvelles sont presque exclusivement situés dans le Sud rural des Etats-Unis, au moment de la Guerre Froide et du combat pour les droits civiques.

"Son imagination voyait souvent la réalité tourner brutalement au fantastique et au macabre, mais cette imagination s'ajustait si puissamment à la logique interne de l'expérience que son univers imaginé nous apparaît comme une forme de vérité", écrivait en hommage Robert Penn Warren. Ni la rage sacrée avec laquelle elle dénonce tous les orgueils, ni son enracinement régional, n'expliquent le caractère universel du talent de Flannery O'Connor. Son sens du tragique, son humour sobre mais décapant, son sens du détail révélateur, sa maîtrise pointilleuse du style sont uniques. Pour comprendre cette alchimie détonante, ce livre s'appuie sur une activité critique riche et variée, auquel il constitue aussi une introduction.

Jacques Pothier est professeur de littérature américaine à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, où il dirige un laboratoire de recherche sur les "Suds d'Amériques". Il est spécialiste de la littérature du Sud des Etats-Unis.

 
LABORATOIRE SUDS D'AMERIQUES
Regards croisés sur New-York
Collectif coordonné par John Dean et Jacques Pothier, Editions de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, diffusé par les Editions du temps (www.edutemps.fr), Nantes, novembre 2003, 16€

Comme tant d'autres régions des États-Unis (le Sud, la Californie, la Nouvelle-Angleterre ou le Sud-Ouest), la ville de New York est bien davantage qu'un lieu. Elle est attente, rêve, déception, état d'esprit, terreau de promesses tenues ou pas,
incarnation de significations emblématiques, psychologiques et spirituelles - lieu d'exception, ce que les attentats du 11 septembre 2001 n'ont pu que confirmer. Ce recueil de regards critiques sur The Big Apple tente de rendre compte de ces
différents aspects dans un espace ramassé et concis. Quel que soit son angle d'approche privilégié, qu'il s'intéresse à l'histoire culturelle, à la géographie humaine, à l'urbanisme, à l'histoire, à la littérature ou aux mythologies, le lecteur trouvera dans cette série de contributions françaises et américaines qui se répondent matière à enrichir son regard sur les rues, les quais, les gens, les
histoires et les tours de New York.

Contributions rassemblées par John Dean et Jacques Pothier du laboratoire « Suds d'Amériques : communautés, marges, territoires ». Ouvrage publié avec l'aide du Conseil Scientifique de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et la participation de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 
LABORATOIRE SUDS D'AMERIQUES

Le Crime organisé, de la Prohibition à la guerre froide
Ouvrage collectif coordonné par John Dean, Jacques Pothier, Contributions de John Dean, Sophie Body-Gendrot, Divina Frau-Meigs, Robert Skippon, Gérard Dessere, Francis Borda, Dominique Sipière, Reynold Humphries. 160 pp, 14,5 €.. ISBN 2-84274-196-X, juin 2002.

Au milieu du XXe siècle, entre la Prohibition et la guerre froide, les Etats-Unis deviennent le pays des gangsters. Phénomène sociologique, lié à une crise sociale et économique ? Ou phénomène monté en épingle par le cinéma ? L'inquiétante montée du crime organisé et l'essor du cinéma coïncident tellement que la question de leur interaction mérite d'être appréhendée sous différents angles. Des articles de synthèse, explorant les interprétations sociologiques du phénomène comme l'histoire de ses représentations filmiques, côtoient des analyses de cas particulièrement représentatifs. Les continuités secrètes ainsi révélées entre individualisme, esprit d'entreprise, représentations du lien social, rêve américain, figure du héros et criminalité aux Etats-Unis constituent une réflexion collective particulièrement cohérente et équilibrée, élaborée par certains des meilleurs spécialistes français de ces questions.

 
 

Les Editions de l'UVSQ

Cette structure d’édition est en fait une collection, fruit d’une convention signée entre l’UVSQ et les éditions du temps. En vertu de cette convention, l’UVSQ (directeur de collection) présente à l’éditeur des projets de livres susceptibles d’être publiés dans la collection. L’éditeur assure la mise en page, la composition, les frais d’impression, la publication, la diffusion en librairie et éventuellement sur internet d’ouvrages numériques sous forme de téléchargement payant, s’engage à assurer aux ouvrages les meilleures conditions d’exploitation, à publier tous les ans un catalogue des ouvrages de la collection.

Le projet éditorial est de valoriser l’excellence des travaux de recherche et colloques scientifiques conduits par les chercheurs de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (ouvrages individuels, travaux collectifs, thèses) et d’en assurer le rayonnement. Le dispositif mis en vigueur permet à l’UVSQ de se doter de son propre instrument de publication scientifique. Conformément à l’effort de communication en cours, il permet à notre université d’exprimer son identité dans le domaine des publications scientifiques, sans se lancer dans la structure plus lourde de “presses universitaires” : bien que seule la mention “Editions de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines” apparaisse en couverture, tout le travail éditorial est confié à une maison d’éditions extérieure à l’UVSQ.

Une commission constituée auprès de Gérard Caudal, vice-président du Conseil Scientifique, est chargée du suivi, du développement de la ligne éditoriale et éventuellement de la réorientation de ce projet

 

Cette page est une archive du : www.uvsq.fr